Le bonheur de l’automne

Il y a un débat pacifique qui oppose les aficionados de l’été et les inconditionnels de l’automne. Je suis quant à moi dans les deux « camps », et même les quatre car j’aime sentir et observer l’évolution des saisons au fil du temps. L’hiver approche au vue de sa date mais je me sens encore pleinement dans l’automne réconfortant et enchanteur : en voici une vision.

Les paysages sublimés

Les balades en forêt l’automne : il n’y a rien de plus beau. Que le ciel soit voilé ou d’un bleu éclatant, les couleurs de la forêt sont rayonnantes. C’est un camaïeu de tons chauds, du jaune au rouge, en passant par toutes les nuances orangées. Marcher en forêt en automne, c’est plonger dans un univers féérique, mystique. C’est lier imaginaire et réalité. Ces feuilles aux couleurs flamboyantes sont les chandelles de la nature qui éclairent le promeneur, rêveur.

511318ba-a07d-4da1-ba71-6e6e914f9406

Le retour à soi salvateur

L’été, on a été en « société », on a « joué » à l’hyper-sociabilité : vacances en famille ou entre amis, pique-niques et barbecues, etc. On a brulé la chandelle par les deux bouts, car quand il fait beau et bon, on a tendance à ne vouloir rater aucune occasion d’en profiter pleinement. On a été pris dans le tourbillon, si ce n’est ceux dangereux des océans, celui de la vie, de la vie d’aujourd’hui qui nous fait croire que pour réussir ses vacances d’été, il faut partir loin et revenir le tête – enfin, le téléphone et les réseaux – remplis de photos. Quand vient la rentrée, on peut alors avoir tendance à déprimer. Retrouver un emploi qui ne nous convient pas vraiment, reprendre une routine qui laisse peu de place à l’imprévu et au bonheur du changement, devoir se couvrir un peu plus et ne sentir que partiellement le soleil chauffer notre peau…

Mais saisissons cette occasion et transformons cela en opportunité ! C’est le moment de se retrouver : j’entends prendre plaisir à être en tête à tête avec soi-même pour vaquer à ses grandes ou petites activités, mais aussi pour s’interroger sur qui on est et ce qui nous rend heureux. C’est l’occasion de se poser les bonnes questions, en tout cas de se poser des questions. Prendre du temps pour soi : le réel « soi », pas l’égo dont on porte le masque en société.

46d22eb6-82aa-48ec-83f4-79748399207a

Le cocooning reposant

L’automne, c’est aussi le moment de se reposer. Pas le repos dont on parle en été qui se transforme finalement en marathon de visites ou en défi sportif. Se reposer, prendre soin de soi : de son corps, de son esprit, de son âme. Faire ce qui nous plait : lire, regarder des séries, dormir, cuisiner. qu’importe ! Rester chez soi, retrouver la chaleur et la douceur de son foyer.

Il existe plusieurs termes pour définir cette activité du « rien faire » : cocooning, nesting, hygge… ou « glander » qui est un terme plus péjoratif ; pourtant on est là dans la même idée à mon sens. Si ce n’est qu’on transforme cette activité en « art », on lui donne un coté solennel.

Chacun le pratiquera comme il l’entend : en pyjama, en survêtement ou dans un gros pull douillet, sur un canapé moelleux ou dans un lit englobant, avec une boisson chaude ou de la crème glacée. Autorisons nous le plaisir et le besoin de ne rien faire. De ne réellement rien faire ou de ne rien faire de productif. Le temps ce n’est pas de l’argent, le temps c’est la vie. La vie c’est la santé. Savoir se reposer, c’est contribuer à rester en bonne santé !

Le partage intimiste

L’équilibre étant la clé de toutes choses, après vous être baladé en forêt, avoir apprécié la solitude de vos instants et profiter de votre foyer reposant, repartez pour des brins de sociabilité ! Je ne ressens pas la « sociabilité » de l’automne de la même façon que celle en été. L’été, on est plus souvent dehors avec notre troupe, les cheveux dans le vent, le corps sous le soleil, nos cinq sens en éveil. Alors qu’en automne, on invite plus volontiers l’entourage chez soi. L’automne appelle l’intimité, l’intimité partagée. Que ce soit autour de jeux de société (j’en parle ici et ), ou simplement autour d’un bon diner à discuter, j’ai l’impression que les comités sont plus restreints et emprunts d’authenticité. Inviter quelqu’un chez soi ce n’est pas anodin. C’est déjà une porte ouverte au partage, à l’écoute, à l’échange.

La lumière extraordinaire

L’automne a beau sonner le début du déclin du jour par rapport à la nuit, il permet aussi de mieux profiter de ces fameuses golden hours dont parlent les photographes. Ce sont ces moments à l’aube et au crépuscule, où la lumière chaude et dorée donne aux paysages une aura mystérieuse. Et puis le soleil se levant plus tard et se couchant plus tôt, il est donc plus facile de profiter pleinement de ces beaux moments à observer les paysages se révéler. En parlant de lumière, mon plus grand souvenir de mon saut en Norvège, dans une ville du cercle arctique, reste ces journées certes très courtes mais où le jour n’était jamais complètement levé : c’était comme si on était dans un lever / coucher de soleil perpétuel avec un ciel rose orangé à longueur de journée !

IMG_1593

Les plaisirs réconfortants

L’épreuve ou le plaisir du maillot de bain est passé, on se couvre davantage pour « affronter » les températures qui baissent. « Affronter », mot à relativiser car c’est devenu pour moi un plaisir de me couvrir pour sortir : des collants aux jambes, un pull confortable, une écharpe douillette… Des manteaux sont si confortables qu’une personne de mon entourage a pour habitude de dire qu’il se sent comme dans un couette dans son manteau ! Il fait beaucoup moins chaud, on est naturellement moins attiré par les fruits juteux et gorgés d’eau que l’on savoure en été (melon, pastèque, nectarine, etc.). C’est donc le moment de se tourner vers les gourmandises qui réchauffent le palais, le corps et le coeur. Avec modération, car Noël et l’hiver sont en concurrence directe !

Et vous, quels sont vos plaisirs de l’automne ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s