Jeux de société : le cadeau qui réunit (et une liste de mes dernières découvertes)

Les fêtes approchent. Les cadeaux avec. Corvée pour certains, moyen de faire plaisir pour d’autres, il n’est en tout cas pas toujours évident de faire un bon cadeau. Dans une démarche de désencombrement, de simplification et de retour à l’essentiel, je suis partisane depuis quelques années du cadeau immatériel : « cadeau expérience » qui amène à partager, à découvrir, à passer un moment unique, à prendre du temps.

Je ne rejette pas complètement les cadeaux matériels, j’aime beaucoup offrir ou recevoir des livres, des cadeaux utiles (dont j’ai / la personne a besoin), ou même des gourmandises (chocolat noir forever <3) !

Mais il y a une autre catégorie de cadeau qui allie à la fois l’expérience, le partage et le matériel (le matériel qui fait appel à la sensorialité, celui qui replonge en enfance, celui qui se rapproche du bel objet) : les jeux de société.

Pourquoi offrir un jeu de société ?

Un jeu de société c’est du temps accordé à :

  • L’amusement
  • Le partage
  • La réflexion

Et dans notre société de consommation, récemment droguée aux écrans (je ne porte pas de jugement, je fais aussi partie de ces addicts…), prendre du temps pour échapper à la frénésie du commerce et du digital c’est important, voire salvateur.

→ S’amuser, c’est se détendre : dé-stres-ser !

→ Partager sans dépenser ! On oublie les restaurants, les bars, les cinémas, les escape games etc. qui sont certes très agréables mais qui coûte à chacun.

Réfléchir : on reste actif, c’est le sport du ciboulot (ouuhh cela faisait des années que je n’avais pas employé le terme… !).

Enfin, les jeux de société c’est un tendre retour en enfance où on jouait en famille ou avec ses camarades de classe. Et il est toujours bon de retrouver son enfant en soi, car c’est souvent cet être qui est notre vérité, notre personnalité exempte de tout masque que la société nous a faire prendre ou que les expériences douloureuses nous ont fait mettre en protection.

Mes dernières découvertes

J’ai déjà fait un article sur les jeux de société, où je citais mes préférés de l’époque. Je vous en conseille la lecture pour avoir une liste élargie. Les jeux dont je vais parler ici sont les derniers que j’ai testés et aimés 🙂

  • Mysterium : mon préféré de cette liste

Mysterium-AsmodeeC’est une sorte de Cluedo dans l’esprit avec de sublimes cartes et où une bande son nous accompagne pour nous plonger dans une ambiance mystérieuse. On incarne des médiums et nous devons reconstituer les éléments d’un meurtre grâce à l’aide précieuse du fantôme qui est incarné par un de nous et dont le but sera de nous guider vers le coupable. Plus « poussé » que le Cluedo, l’intérêt et la complexité du jeu réside dans les indices silencieux donnés par le fantôme qui ne peut pas nous parler : il donne des cartes à chacun des personnages qui sont des indices sur le coupable… mais ces cartes, le fantôme doit les choisir parmi des cartes qui lui sont imposées par le hasard. Pas évident à expliquer par écrit : une seule solution pour mieux comprendre, jouez-y en vrai !

  • Code name : rapide, pour débuter une soirée jeu

Codenames-IelloC’est un jeu d’association d’idées où les joueurs sont répartis en deux équipes. Dans chacune des équipes, une personne fait deviner les mots de son équipe en prenant soin à ce qu’ils ne devinent pas le mot interdit (qui fait s’arrêter la partie directement), ni les mots de l’équipe adverse (car cela leur donnerait des points). Tous les mots sont visibles par les deux équipes mais les joueurs (à l’exception des personnes faisant deviner) ne savent pas lesquels sont les leurs. Pour faire deviner les mots, un seul indice doit être donné, associé à un chiffre qui indique à l’équipe le nombre de mots à deviner liés à cet indice.

  • Wanted (nouvellement nommé Bang!) : jeu de cartes dans l’univers du western

bangC’est un jeu de cartes où chaque joueur incarne un personnage (shérif, renégat, hors la loi) dont le but est de tuer un des autres personnages. A chaque tour, on pioche deux cartes et on en joue autant qu’on  le souhaite : pour se défendre ou pour attaquer. Je n’y ai joué qu’une fois et bien que dans mon souvenir il y avait énormément de cartes différentes et des règles particulières pour certaines, j’ai cependant apprécié ce jeu que j’ai trouvé original pour un jeu de cartes et pas monotone.

  • Sub Terra : jeu original et collaboratif

Subterra_jeux_desociete_LudovoxIl m’a fallu plusieurs parties avant de bien rentrer dans le jeu car là encore pas mal d’éléments à retenir (enfin, chaque joueur a des cartes mémo rappelant les actions possibles), mais ce jeu se distingue des autres du fait qu’on joue tous ensemble contre le jeu. Chacun incarne un membre d’une équipe « d’aventuriers » (garde du corps, plongeur, médecin, spéléologue, etc.) avec des caractéristiques données et le but est de sortir de la grotte où est piégée l’équipe en évitant inondations, éboulis, fuites de gaz, etc. Tour à tour, on explore les tunnels qui nous entourent. Le but étant de trouver la sortie avant qu’on ait révélé toutes les tuiles.

  • Carcassone : le « puzzle » stratégique

Asmodee-CarcaoneLe principe est de poser des tuiles au fur et à mesure de la partie pour créer des combinaisons qui rapporteront plus ou moins de points : villes, abbayes, routes, champs…  A chaque tour on pioche une tuile qu’on essaye de placer en fonction de règles établies (elles doivent se correspondre un peu comme dans un puzzle) et de notre stratégie.

  • Les aventuriers du rail : patience et voyage

Asmodee-Les-Aventuriers-du-Rail-EuropeIl existe de nombreuses éditions des Aventuriers du rail : je n’ai joué qu’à la version en Amérique mais il en existe par continent ou par pays il semblerait. Le but est de relier deux villes qui font office d’objectifs piochés au hasard. Vous avez plusieurs objectifs à réaliser qui rapportent plus ou moins de points en fonction de leur longueur. Pour positionner vos wagons et arriver à destination vous aurez besoin de cumuler des cartes de la couleur de vos trajets qui sont prisées par chacun des joueurs car plusieurs trajets portent la même couleur. Le risque est également que les autres joueurs empruntent la portion du trajet que vous visiez : dans ce cas là vous devrez faire un détour pour rejoindre votre destination… Ce jeu est un peu long mais sympathique quand même !

  • Cerbère : coopérer et trahir

CER-FR-STD2Je n’y ai joué qu’une fois et me souviens que la partie est plutôt rapide. Il faut échapper à Cerbère en jouant stratégique : coopérer parfois avec les autres joueurs pour les faire avancer ou s’avantager pour avancer soi-même. Le but est d’atteindre la barque pour fuir Cerbère qui comprend des places limitées et dont me semble t’il on ne connait pas forcément le nombre…

  • Mini ville : le hasard des dés

minivillesPas mon jeu préféré car je le trouve répétitif mais il plait beaucoup à mon entourage. A chaque tour on jette des dés qui déterminent ce qu’on va pouvoir construire pour notre ville. Le but étant qu’elle devienne la plus grande ville. Pour construire, il faut des revenus qu’on obtient en capitalisant sur ce qu’on a déjà acheté, en volant ses voisins, etc.

 

  • Blanc manger coco : pour rigoler entre adultes

BMC-3D-TOME1-FACE-300dpi-e1539796608735Découvert très récemment alors que j’en entendais beaucoup parler, ce jeu est un jeu à l’humour réservé aux adultes (sujets « tabous » ou thématique « olé olé »). Le but est de compléter des phrases avec des bouts de phrases qu’on a en main. Et de faire en sorte que la phrase dans sa globalité soit marrante et cocasse afin de gagner le tour. Les phrases et les bouts de phrase ne sont pas à inventer : elles figurent sur les cartes du jeu. Plusieurs extensions sont disponibles pour avoir d’autres cartes.

 

 

  • Azul : un beau jeu

azul-p-image-65690-grandeMes souvenirs sont assez lointains, je n’y ai joué qu’une fois. Je me rappelle que le jeu est beau avec ces petites briques représentant les fameux azulejos portugais (tuiles de céramique colorées) et que le principe est simple : récupérer des briques pour les placer sur son plateau et gagner le maximum de points grâce aux combinaisons réalisées.

 

 

Il existe tellement de jeux de société qu’on n’est pas prêt de s’en lasser ! Les prochains que je souhaite tester :

  • Supermaculture (pour en apprendre plus sur la permaculture)
  • Comment j’ai adopté un dragon (pour raconter des histoires)
  • Solenia (pour la stratégie et la réflexion)

J’espère vous avoir donné envie de jouer à des jeux de société, d’en offrir à vos proches et de vous en offrir !

A acheter d’occasion pour faire des économies (regardez du coté du Bon coin ou dans les magasins de jeux qui vendent parfois du seconde main) ou neuf pour faire vivre les créateurs et petits éditeurs 🙂

Il est même possible d’y jouer dans des bars faits pour cela où ils sont mis à disposition : il y en a beaucoup à Paris, notamment Le dernier bar avant la fin du monde, Meisia, Zéro de conduite, etc. et à Toulouse j’ai beaucoup aimé Yggdrasil.

A vos cartes, à vos dés, à vos pions : jouons !

 

Une réflexion sur “Jeux de société : le cadeau qui réunit (et une liste de mes dernières découvertes)

  1. Ping : Le bonheur de l’automne – Promenade Minimaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s