Marchés de Noël de Strasbourg : magie de Noël ou banalisation de la surconsommation ?

J’adore Noël ! J’en ai de très bons souvenirs enfant et je continue à adorer cette fête que j’associe à la magie, aux bons moments passés en famille, à la gourmandise, à l’intimité. Nous sommes donc allé aux marchés de Noël de Strasbourg pour le 1er weekend de décembre, afin de lancer la saison de Noël dans nos cœurs !

Ce que j’ai adoré

  • Goûter les gourmandises et spécialités régionales : manele enrobé de chocolat (ce fameux petit bonhomme en pain d’épice), bredele en tout genre (biscuits secs alsaciens de formes et saveurs différentes), chocolats, bretzels, spaetzle (une sorte de pâtes), pain d’épices, munster, vins d’Alsace (Pinot gris, Gewurztraminer, etc.)

 

  • L’architecture typique de ce coin de la France avec ses maisons à colombages et ses petites ruelles qui m’ont plongées dans un atmosphère moyenâgeuse et mystérieuse

IMG_1917

  • Les lumières dans les rues, de belles installations féériques qui enchantent les ballades nocturnes

IMG_1886

IMG_1839

IMG_1855IMG_1880

IMG_1870IMG_1874

IMG_1878IMG_1865

IMG_1853

  • Chercher des décorations de Noël en bois à ramener pour décorer notre chez-nous le soir-même

 

  • Le marché Noël autrement qui proposait des sapins en bois, des livres, jeux et jouets d’occasion, des appareils électroménagers reconditionnés par des personnes en réinsertion professionnelle, etc.

Ce que j’ai moins aimé

  • L’absence de musique… Depuis la veille (et je continue !), j’écoutais en boucle des playlists de Noël, que j’ai été très étonnée de ne pas entendre en fond sonore sur les marchés. On a bien croisé un trompettiste et du gospel, qui participaient à l’ambiance de Noël, mais tous n’étaient pas dans ce thème : un groupe de cuivres enjallait la foule aux sons des feria du sud de la France
  • Les mêmes chalets dans chaque marché : plusieurs marchés de Noël sont répartis dans le centre ville mais on retrouve les mêmes stands/ »marques » d’un marché à l’autre. Et globalement, les mêmes produits, finalement peu de choix malgré ces nombreux marchés
  • Le manque de décoration de Noël proposées dans les marchés et dans les rues : j’ai l’impression malheureusement d’avoir vu plus de décorations de Noël dans les enseignes « grands publics » que dans ces marchés de Noël où j’aurais espéré trouver artisans à foison. Et les rues, bien que joliment illuminées, manquaient un peu de décorations (mais celles décorées étaient magnifiques…)

IMG_1843

IMG_1924

IMG_1926

IMG_1930

  • Le monde : qui dit capitale de Noël dit forcément visiteurs du monde entier. Embouteillages dans certaines rues, restaurants complets des jours à l’avance, logement à réserver au plus tôt (en aout, j’ai peiné à trouver quelque chose en centre ville)

Les villages alsaciens

Je suis peut être un peu sévère, mais c’est parce que j’avais gardé en mémoire les marchés de Noël des villages alsaciens, que j’avais fait il y a quelques années. Je conseille davantage ceux-là (Kaysersberg, Riquewihr, Ribeauvillé…) même si la foule s’y presse aussi. Dans mes souvenirs, chaque maison est décorée (ce qui est forcément plus simple dans un village que dans une ville, du fait de la taille, j’en conviens), et il y règne une ambiance plus « intimiste ». Puis d’être en itinérance de village en village rajoute de la magie et de l’excitation à cette « aventure » de Noël.

Marchés de Noël : magie ou surconsommation ?

Je pense que les marchés de Noël poussent à consommer mais que ce n’est pas forcément mal de consommer si on le fait pour les bonnes raisons. Acheter parce qu’on DOIT offrir un cadeau à chacun des membres de sa famille ce n’est pas « honorer » Noël qui je pense doit surtout être motivé par l’amour qu’on porte à nos proches. Si on fête Noël avec ces contraintes en tête, il doit être difficile d’apprécier ces moments. Les marchés de Noël mettent parfois en avant des artisans et dans ce cas l’acte d’achat prend une autre dimension : on (s’) offre quelque chose d’unique et on valorise le travail manuel d’une personne qui vit de son talent.

Noël, outre les cadeaux, c’est surtout une ambiance ! Et les marchés de Noël permettent aussi de plonger dans cette ambiance. Mais il ne faut certainement pas se limiter à cela. La vraie ambiance de Noël, celle de l’intimité partagée avec les gens qu’on aime, se vit aussi pleinement dans nos douillets cocons d’habitation. Qu’on prend plaisir à décorer ; même si là aussi il faut trouver le juste milieu pour ne pas céder aux appels des chaines de magasins qui jalonnent leurs allées d’objets pas toujours de bonnes qualités pour habiller Noël. Privilégions la récup’, l’occasion, ou les matériaux naturels.

Enfin, Noël c’est un moment de plaisir ! Qui peut passer à la fois par le partage de moments de joie avec ses proches, par des ballades en foret ou sous les installations lumineuses des villes, ou par le plaisir gustatif aussi. Et souvent, les marchés de Noël regorgent de gourmandises et je crois que c’est la période de l’année où on a le plus tendance à lâcher prise sur l’équilibre alimentaire au profit des plaisirs régressifs !

—————————————–

Finalement, ce n’est pas tant les marchés de Noël qu’on peut lier à la surconsommation, c’est globalement ce que les enseignes ont fait de Noël. Ce marketing autour de Noël pousse à consommer à tort. La fête de Noël est belle par son principe même de réunir les gens qu’on aime pour partager un moment agréable. Le reste, à vous de choisir, mais essayez d’abord d’identifier vos motivations. Si elles sont guidées par votre cœur, allez y ! Si elles sont amenées par la matraquage publicitaire (affichages dans les rues et les transports, vitrines, catalogues, etc.), réfléchissez y peut être.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Marchés de Noël de Strasbourg _

 

 

 

5 réflexions sur “Marchés de Noël de Strasbourg : magie de Noël ou banalisation de la surconsommation ?

  1. Ping : Un été en toute simplicité : ode à la France ! – Promenade Minimaliste

  2. je suis strasbourgeoise, je dois donc réagir à cet article ! je ne fréquente que très peu le marché de Noël de Strasbourg pour diverses raisons (trop de monde, mêmes stands présents depuis des années, odeurs mélangées de nourriture, sans parler de l’attentat qui a frappé Strasbourg en cette année…). et par conséquent je ne suis pas forcément la mieux placée pour parler de cet événement ! toutefois je suis étonnée de ta remarque sur le manque de stands de déco. es-tu allée place Broglie ? historiquement le marché de Noël a démarré ici avant d’essaimer (assez récemment) dans la ville et c’est place Broglie qu’on va quand on veut acheter son sapin et ce qu’il faut pour le décorer. comme tu le dis, les marchés dans les villages sont plus authentiques et j’aime particulièrement celui de Kaysersberg (le village est très beau, déjà à la base). autre précision, le manele n’est pas en pain d’épice mais en brioche !

    J'aime

    1. Merci pour les infos, qui ont forcément plus de valeur de la part de quelqu’un du coin 🙂 pour la déco, je cherchais surtout des décos en bois et j’en ai trouvé de jolis mais pas autant que je pensais.
      je me souviens d’un village avec une ambiance moyen age, je ne sais plus si c’est Kaysersberg, mais c’était hyper sympa ! je les avais tous aimé de toutes façons 🙂
      pour l’attentat, je n’ai pas les mots.. j’ai pu profiter du marché avant cela, j’espère que ça n’entachera pas le marché pour les prochaines années..
      je crois que ce que j’ai préféré niveau nourriture ce sont les bretzels 😛

      J'aime

  3. Ping : Le « kit » pour débuter une démarche (presque) zéro déchet – Promenade Minimaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s