Documentaire The True Cost ou le drame de la fast fashion

J’ai visionné le documentaire The True Cost (« Who pays the price for our clothing ? ») et j’ai été sidérée.

Vous pouvez activer les sous-titres de la vidéo en bas à droite

Cela fait déjà plusieurs mois que j’ai revu ma consommation, notamment en termes de vêtements et accessoires. Ce qui m’a amené à cela :

  1. Un déménagement, une penderie à partager, beaucoup trop de vêtements, dont de très nombreux que je ne mettais pas ou plus (plus à mon goût, plus à ma taille, ou même vêtement que j’avais carrément oublié posséder)
  2. Une prise de conscience d’un comportement de surconsommation, impulsif et vain

Puis mon intérêt grandissant pour les considérations minimaliste et zéro déchet m’ont appris que :

  • L’industrie textile est plus polluante que les industries aéronautique et maritime et a un fort impact sur l’environnement (par exemple, il faut 2700 litres d’eau pour produire un tshirt en coton, 11000 litres pour un jean, les champs de coton sont « arrosés » de pesticides, etc.)
  • Les marques dont les manufactures sont implantées dans les pays à la main d’œuvre très bon marché exploitent « indirectement » les populations locales et participent parfois au travail des mineures (en dessous de l’age légal autorisé : 15 ans je crois au Bangladesh)
  • Le seconde main (les achats d’occasion) est une solution idéale pour qui veut consommer mieux (on réutilise un vêtement encore portable, on ne provoque pas une nouvelle « demande » à la marque, demandes qui perpétuent ce système infernal, et cela coûte moins cher)

Mais c’est après avoir visionné The True Cost que j’ai pris la mesure du problème et compris les dessous de cette industrie extrêmement néfaste, aussi bien pour nous, consommateurs, qui nous perdons dans des achats compulsifs notamment dans l’espoir inconscient d’incarner ce que les publicités de telle ou telle marque véhiculent, que pour l’environnement et les ouvriers du textile. Quelques faits qui m’ont marqués dans ce documentaire :

  • L’industrie textile est la 2ème plus polluante au monde, derrière l’industrie pétrolière. Outre les faits cités précédemment, des produits chimiques nocifs (notamment pour la coloration) sont rejetés dans les fleuves et contaminent l’eau
  • Plus de 250 000 suicides d’agriculteurs indiens depuis bientôt 20 ans (1 toutes les 30 minutes) qui sont surendettés à cause de l’organisation mis en place par Monsanto
  • Monsanto a breveté le coton Bt, une plante OGM censée attirer moins les nuisibles et qui a été vendue très chère aux agriculteurs (Monsanto a le monopole de la graine). La plante ne tient malheureusement pas ses promesses, donc les agriculteurs doivent s’endetter encore plus pour acheter des pesticides qui sont une drogue écologique (il faut toujours plus en mettre) et qui contaminent les sols
  • Les sols contaminés rendent les populations locales malades, provoquant cancers, maladies mentales et maladies congénitales (c’est Monsanto qui vend les médicaments aux populations, donc plus il y a de malades plus ils s’enrichissent encore)
  • Les couturières quittent leur village pour aller dans les grandes villes où sont implantées les manufactures, et leurs journées de travail étant si longues, elles ne peuvent s’occuper de leurs enfants si leur conjoint travaille aussi, alors les enfants sont éduqués par la famille dans les villages (souvent les grands parents), que les parents ne voient que une ou deux fois par an
  • Au Cambodge, les ouvriers du textile sont descendus dans la rue pour réclamer un salaire de 160 dollars, pour vivre dignement, et en réponse le gouvernement a envoyé la police, tirant à balles réelles et faisant des morts et des blessés

Je ne saurais être exhaustive dans l’exposé des faits relatés par ce documentaire, aussi je vous conseille très vivement de le regarder car il marque et fait changer je pense. Il est disponible sur Netflix, sur les autres sites de streaming et a également un site.

Un article sur le blog propose une alternative, simple et économique. D’autres alternatives suivront.

7 réflexions sur “Documentaire The True Cost ou le drame de la fast fashion

  1. Ping : De l’importance de s’informer : Un zoom sur les podcasts – Promenade Minimaliste

  2. Ping : Le vrac : la solution pour réduire ses déchets – Promenade Minimaliste

  3. Ping : Passion tri : pourquoi trier (me) fait du bien ! – Promenade Minimaliste

  4. Ping : Zéro déchet et Minimalisme : décomplexer, ne pas culpabiliser – Promenade Minimaliste

  5. Ping : Astuce : Moins acheter, le pouvoir des listes (et autres conseils) – Promenade Minimaliste

  6. Ping : Application Vinted ou le seconde main à portée de clic – Promenade Minimaliste

  7. Ping : Un mois de défis pour réduire son impact avec On est prêt ! – Promenade Minimaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s